Vous êtes ici

L'Éducation à l’Environnement

La finalité de l’éducation à l’environnement (EE) est l’émergence de citoyens responsables, respectueux de la vie et des hommes, capables de participer à l’action et à la décision collective.

Éduquer à l’environnement, c’est :

  • Informer, sensibiliser, éduquer, former par et pour l’environnement, au contact du terrain ;
  • S’adresser à tous, partout et tout au long de la vie ;
  • Développer des pédagogies actives.

L’animation nature a pris son essor dans les années 1960, menée par des passionnés bénévoles. Les premiers professionnels apparaissent dans les années 1970 et 80. L’éducation « par » et « pour » la nature vont se rejoindre ; les activités et moyens pédagogiques se diversifient. A la fin des années 1990 le « développement durable » confirme les notions d’éco-citoyenneté et de démocratie participative. Il se développe une éducation relative à l’environnement qui attache autant d’importance à l’environnement sociétal que naturel.

L’animation comprend alors clairement une dimension culturelle : l’environnement est compris non plus comme la simple relation de l’homme à la nature, mais comme le rapport que l’Homme a avec le milieu dans lequel il vit. L’animation en lien avec l’environnement s’inscrit donc d’une manière générale dans l’éducation à l’environnement vers un développement durable. Elle est destinée à chacun et concerne tous les territoires. L’EE a ainsi été inventée au quotidien par des acteurs issus de l’éducation populaire, de l’animation socioculturelle et sportive, du tourisme, du développement local, de l’agriculture, et de la protection et gestion de l’environnement. Ces acteurs faisaient face à plusieurs difficultés, dont l’absence d’organisations professionnelles permettant l’échange de pratiques et l’action collective, le manque de cursus de formation spécialisés et d’outils pédagogiques adaptés, ainsi qu’au manque de reconnaissance sociale pour l’EE.

Devant ces obstacles les acteurs de l’EE ont mis sur pied des réseaux territoriaux, leur permettant de renforcer mutuellement leur engagement, d’apprendre les uns des autres et d’améliorer leur visibilité. D’une part à l’échelle nationale avec le Réseau Ecole et Nature, d’autre part dans les régions avec les Groupes Régionaux d’Initiation et d’Animation à la Nature et à l’Environnement (GRAINE).